Chauves-souris contre papillons

Publié par Joseph CHAUFFREY le

D’une manière générale, attirer la biodiversité dans son jardin est une excellente façon d’améliorer sa productivité, le système gagnant en stabilité.

Moins fréquents dans les jardins que les nichoirs à oiseaux, ceux à chauves- souris sont pourtant particulièrement utiles pour accueillir les petites pipistrelles. Celles-ci sont de redoutables prédateurs des papillons nocturnes (ou crépusculaires) dont les chenilles ne manqueront pas d’occasionner des dégâts à vos pommes, prunes et grains de raisins au cours de la saison estivale (carpocapse de la pomme par exemple).

Faciles de réalisation, vous trouverez des plans sur internet ou dans l’excellent ouvrage « coccinelles, primevères, mésanges… » de Denis Pépin et Georges Chauvin paru aux éditions Terre Vivante.

 

Conseil paru dans la rubrique « permaculture » que j’anime au sein de la revue les 4 saisons